Avec 13,5 millions de Français ayant opté pour la télédéclaration, il est tentant pour des individus mal intentionnés d'en profiter. Une récente campagne d'hameçonnage vient ainsi d'être détectée, celle-ci promettant un faux remboursement de 120 euros.

C'est le revers de la médaille de la déclaration en ligne. S'il est désormais possible depuis quelques années de se servir d'Internet pour communiquer à l'État ses revenus et payer ses impôts, il convient néanmoins de prendre garde à certains messages frauduleux circulant sur le web. Car des personnes mal intentionnées cherchent à profiter de cette démarche pour dérober des données personnelles.

Cette année encore, une campagne d'hameçonnage a été détectée. C'est Bitdefender, une société spécialisée dans l'édition de logiciels de sécurité, qui a publié une alerte. La menace en question prend la forme d'un courrier électronique prétendant que son destinataire a droit à un remboursement partiel (de l'ordre de 120 euros), à condition qu'il suive un lien et renseigne certaines informations.

Il s'agit évidemment d'un piège, que l'on peut percevoir en lisant simplement le texte du mail. La construction des phrases est hasardeuse et les fautes sont nombreuses. Ces indices suffisent généralement à s'interroger sur l'authenticité du message. Bien entendu, il ne faut pas y répondre et ne pas suivre les instructions du courrier. La seule action à entreprendre est de le supprimer.

En cas d'incertitude sur la nature du message, en particulier si celui-ci est en apparence très crédible, l'utilisateur peut toujours contacter son centre des finances publiques pour vérifier si l'administration fiscale est bien à l'origine du courrier avant d'entreprendre quoi que ce soit.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés