Commercialisé depuis le mardi 27 mai, le jeu Watch Dogs a posé quelques problèmes aux serveurs d'Ubisoft. L'arrivée en masse des joueurs désireux d'incarner Aiden Pierce, le héros, a empêché Uplay, la plateforme du studio, de fonctionner correctement en début de soirée. Un incident qui en rappelle d'autres.

C'est un problème que connaissent de plus en plus fréquemment les studios lorsqu'ils lancent en grande pompe un nouveau jeu nécessitant une connexion Internet. Face à l'afflux massif des joueurs très impatients de découvrir leur dernier achat, les serveurs mis en place pour l'occasion ne sont pas toujours en mesure d'encaisser correctement cette surcharge et à fournir une expérience de jeu satisfaisante.

L'histoire vidéoludique récente contient quelques exemples de ce type, allant de Diablo 3 et sa fameuse erreur 37 à SimCity, en passant par FIFA 13. Souvent, cet incident est très bref dans la carrière du jeu (quelques jours à peine, le temps d'adapter l'infrastructure), mais il marque fortement les esprits, car il survient au moment où l'attrait pour le titre est à son maximum.

C'est ce type d'incident qu'est en train de vivre Ubisoft avec la sortie toute récente de Watch Dogs, un jeu dans lequel le joueur incarne un as de l'informatique capable de prendre le contrôle de toutes les infrastructures d'une ville. Très attendu, le jeu a effectivement rencontré des soucis au niveau d'Uplay, la plateforme de distribution de contenu en ligne gérée par la société française.

Si sur Twitter de nombreux internautes ont commenté leurs difficultés à se brancher au service d'Ubisoft, le studio est également intervenu à ce sujet dans deux messages reconnaissant d'abord "qu'avec la sortie de Watch Dogs, nos serveurs connaissent un très fort afflux d'activité, et le service s'en retrouve dégradé", avant d'expliquer ensuite que tout est évidemment fait pour rétablir une situation convenable.

Selon nos constatations, les difficultés rencontrées par Uplay se sont concentrées en début de soirée avant de progressivement disparaître à mesure que l'heure avançait. En outre, malgré la défaillance de la plateforme d'Ubisoft, il était possible d'activer son mode hors ligne, ce qui donnait quand même accès au cœur du jeu (moins les fonctionnalités impliquant une connexion à Uplay).

À noter que l'installation d'Uplay est obligatoire pour jouer à Watch Dogs, même si le titre a été acquis via une plateforme comme Steam. Or avec les déboires de la plateforme, l'exécutable n'était même pas récupérable par ceux qui comptaient jouer hors ligne. Ubisoft a donc diffusé sur Twitter un lien alternatif permettant d'obtenir le programme

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés