À l'occasion d'une mise à jour de son application mobile S Health, Samsung a ajouté une nouvelle fonctionnalité tirant avantage du capteur mesurant le rythme cardiaque présent dans le Galaxy S5. Désormais, le logiciel peut évaluer le niveau de stress de l'utilisateur observant les battements de son cœur.

Dans son dernier téléphone, le Galaxy S5 en plus des habituelles améliorations techniques que l'on peut attendre d'une génération à l'autre (plus de puissance, plus de mémoire…), Samsung a incorporé quelques nouveautés peu courantes, dont un capteur mesurant le rythme cardiaque. Situé au dos de l'appareil, ce petit dispositif peut servir par exemple dans un contexte sportif.

Bien que l'application S Health offre déjà plusieurs services (mesure de l'activité physique, podomètre, fréquence cardiaque, alimentation…), Samsung vient d'étendre ses capacités. En effet, le programme peut désormais évaluer le niveau de stress de l'usager en observant son rythme cardiaque. Car en effet, un tel évènement a des incidences sur une accélération des battements du cœur.

Selon SammyHub, qui rapporte l'information, S Health peut aussi fournir des graphiques pour suivre l'évolution du niveau de stress sur une période de temps (par heure, par jour, par mois). L'application, à défaut d'être en situation de traiter les causes, pourra au moins vous prévenir d'une montée de stress (bien que vous devriez vous en rendre compte par vous-même) et vous inciter de faire à vous relaxer.

L'application S Health de Samsung s'inscrit dans un contexte tout à fait particulier, celui de l'émergence de la santé sur les mobiles. Cette perspective pourrait s'avérer déterminante pour faire des économies, en basculant d'une logique curative à une approche préventive. Bruxelles s'y intéresse, mais des inquiétudes existent, notamment au niveau de la vie privée et du rôle de certains géants de l'industrie.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés