C'est sans doute une excellente nouvelle pour tous les acteurs de la domotique qui attendent que la puissance marketing d'Apple fasse prendre conscience au grand public de l'intérêt de la technologie. Selon le Financial Times, Apple s'apprête à dévoiler une gamme de produits et services autour de la "maison intelligente", s'ouvrant un marché au potentiel très important.

C'était dans l'air depuis quelques années, c'est désormais presque une certitude. Apple va se lancer sur le marché très prometteur de la domotique, qui est perçue comme un important levier de croissance de l'industrie informatique, à côté de la santé. La firme de Cupertino devrait dévoiler son plan de bataille et les moyens donnés aux développeurs tiers lors de sa conférence WWDC (Worldwide Developer Conference) le 2 juin prochain.

Dès 2012, nous avions dit qu'Apple testait la domotique avec une percée très discrète sur le marché, à travers les ampoules Hue de Philips, qui sont vendues en exclusivité dans les Apple Store. Celles-ci, imitées depuis par LG, permettent de créer un réseau sans fil d'ampoules LED RGB pour éclairer la maison selon des ambiances paramétrables contrôlées depuis un smartphone ou une tablette, ou d'illuminer des ampoules de façon particulière pour relayer un événement (par exemple, clignoter trois fois en bleu à la réception d'un e-mail). 

Or selon le Financial Times (via The Verge), Apple devrait présenter différentes solutions pour permettre aux fabricants d'accessoires comme Philips de proposer différents produits compatibles avec l'environnement "smart home" d'Apple. Il pourra s'agir non seulement de lampes, mais aussi d'appareils électroménagers, de portails électriques, de volets roulants, de capteurs divers et variés (lumière, température, pression atmosphérique)… le tout pouvant communiquer ensemble et réaliser des actions préprogrammées.

Apple espère ainsi reproduire le modèle économique du "Made for iPod" ou "Made for iPhone", mais avec un marché d'accessoires beaucoup plus large qu'avec ses baladeurs et smartphones. C'est potentiellement une mine d'or qu'Apple espère exploiter, d'autant que la philosophie habituelle de la firme s'imposera : en dehors des appareils approuvés par Apple moyennant finance, rien ne pourra communiquer avec les autres.

Par ailleurs, il sera intéressant de voir si Apple propose le service de base gratuitement aux consommateurs, ou s'il compte ajouter un abonnement pour l'accès à la domotique, comme le fait par exemple SFR. Il aurait alors une double source de revenus, voire une triple en ajoutant la boutique d'applications conçues spécifiquement pour la domotique.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés