Bouygues a envoyé une mise à jour pour l'application mobile B.tv pour Android afin d'inclure le support du Chromecast. La déclinaison du programme pour iOS devrait elle aussi bénéficier de cette fonctionnalité, prochainement.

Depuis le mois de mars, Google commercialise un dongle servant à diffuser des contenus audiovisuels en provenance de certaines chaînes de télévision. Baptisé Chromecast, ce périphérique permet de regarder la télévision sur un terminal (comme un smartphone ou une tablette) ou bien d'afficher sur le téléviseur du contenu multimédia reçu par WiFi depuis un autre appareil.

Afin de préparer son arrivée dans l'Hexagone, l'entreprise américaine avait pris soin de se rapprocher de quelques acteurs d'importance, aussi bien dans la télévision (France Télévisions avec Pluzz et Canal+ avec CanalPlay) et dans l'accès à Internet (SFR avec SFR TV). Bien entendu, Google peut aussi compter sur YouTube, sa filiale dédiée à l'hébergement de vidéos.

Deux mois plus tard, c'est au tour de Bouygues Telecom de prendre en compte le Chromecast. Une mise à jour de l'application B.tv, qui est l'application mobile de l'opérateur pour regarder la télévision depuis un terminal en WiFi ou en 3G+ / 4G, a été mise en ligne jeudi. Seule la version pour Android du logiciel est pour l'instant concernée par l'ajout de ce support ; la version pour iOS ne l'a pas encore reçu.

Dans son message, Bouygues précise que l'utilisation du Chromecast dans le cadre de B.tv ne concerne qu'une "sélection" de chaînes de télévision et de station de radio. Très concrètement, cela veut dire que des chaînes comme TF1 et M6 ne sont pas incluses pour des questions de droits.

L'impossibilité qu'a B.tv de diffuser TF1 est une situation quelque peut absurde lorsque l'on sait que l'opérateur à l'origine de l'application mobile et la la chaîne de télévision appartiennent en fait à la même société (Bouygues est actionnaire à plus de 90 % dans le cas du FAI et autour de 43 % dans cas du groupe audiovisuel). L'on aurait pu croire une meilleure coordination entre les deux filiales.

L'arrivée du Chromecast en France ne rassure pas les chaînes de télévision, qui craignent qu'un tel dispositif ne viennent fragiliser leurs activités, en incitant les téléspectateurs à regarder des contenus d'une autre façon ou sur un autre écran. En toile de fond, c'est la répartition du gâteau publicitaire qui se joue.

Du côté des opérateurs, Orange a indiqué au journal l'Opinion que le Chromecast de Google sera prochainement concurrencé par une clé HDMI maison, sans toutefois que l'opérateur n'indique la manière dont il allait s'y prendre, ne renseigne quelques caractéristiques techniques ou même ne communique le début d'un calendrier.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés