Nintendo a procédé ce mardi à la fermeture de la Connexion Wi-Fi Nintendo pour les consoles Wii et DS. De nombreux jeux ne peuvent plus être joués en ligne sur les serveurs officiels de l'entreprise japonaise. Cependant, des passionnés proposent une alternative.

En début d'année, Nintendo avait annoncé l'arrêt de la Connexion Wi-Fi Nintendo pour la Wii et de la DS. Depuis le 20 mai, il n'est en effet plus possible de profiter de certaines fonctionnalités en ligne, comme le multijoueur avec des personnes distantes, le classement et le matchmaking, un outil qui permet de rapprocher deux joueurs au profil relativement proche.

Au total, 42 titres de la DS (+3 de la DSiWare) et 14 jeux de la Wii (+7 de la WiiWare) sont affectés par la disparition de la Connexion Wi-Fi Nintendo. La firme japonaise rappelle néanmoins que les fonctionnalités n'ayant pas besoin d'Internet pour fonctionner restent disponibles, comme le jeu en solo ou les parties en multijoueur lorsqu'elles sont locales (tous les joueurs devant la console).

Outre les jeux vidéo, dont font partie les titres de la Wii et de la DS utilisés via la rétrocompatibilité de la Wii U et de la 3DS, les services de discussion (Wii Speak et Wii Speak Channel) ont aussi pris fin. Par contre, les boutiques en ligne pour la Wii et la DSi, la chaîne YouTube, la chaîne Internet, les navigateurs DS et DSi et le service de vidéo à la demande (VOD) peuvent toujours être parcourus par l'usager.

La nature ayant horreur du vide, certains passionnés ont décidé de compenser la fermeture de la Connexion Wi-Fi Nintendo en lançant un serveur non-officiel. Signalé par Engadget, l'outil prend en fait la suite du service de l'entreprise nipponne, en proposant des fonctionnalités équivalentes.

Il convient toutefois de noter que la qualité de service n'est pas aussi élevée que celle autrefois fournie par Nintendo. Les capacités de la firme étaient en effet bien plus élevées que celles proposées par les quelques fans qui ont voulu offrir une alternative à la disparition de la connexion. À défaut de mieux, cette solution permet au moins de jouer avec des partenaires situés n'importe où sur Terre.

Si l'accès à ce serveur non-officiel est décrit comme relativement simple, bien qu'il nécessite quelques modifications au niveau des paramètres de connexion en fonction de la console qui cherche à s'y connecter, Engadget prévient que pour l'instant seuls quelques titres ont été testés dans cette configuration et que certains d'entre eux demandent une modification au niveau du firmware de l'appareil.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés