Malgré toutes les précautions prises par la développeuse, Apple a refusé de référencer sur l'App Store une application iOS censée permettre aux femmes de découvrir leur corps et les plaisirs qu'elles pouvaient en tirer.

On sait Apple très prude, en voici une nouvelle illustration. La firme à la pomme a décidé de rejeter l'application Happy Play Time, dont la créatrice avait pourtant tout fait pour respecter à la lettre toutes les conditions posées par Apple pour figurer dans l'App Store. L'application n'avait aucun contenu graphique explicite, ni de texte ou de son à caractère pornographique, ni même de nom provocateur. Mais son objet-même fait qu'elle lui vaut d'être refusée sur la boutique d'applications pour iOS.

Après discussion, Apple a dû se rendre à l'évidence que rien dans l'application ne violait les conditions imposées aux développeurs d'applications. Mais la firme de Cupertino était embarrassée par l'objectif de Happy Play Time, qui était d'apprendre aux femmes à prendre du plaisir avec leur corps, grâce à des dessins dont seules les adultes conscientes de l'intérêt de l'application pouvaient comprendre le sens.

Une version HTML5 en préparation

"Comme nous en avons discuté, nous apprécions le temps et les ressources que vous avez dédiés au développement sur iOS mais aujourd'hui, le concept de votre application n'est pas quelque chose avec lequel nous nous sentons confortable pour l'App Store", a expliqué Apple à la développeuse. Même en limitant l'application aux seuls majeurs, Apple ne veut rien entendre. Fermeture du rideau.

En conséquence, le studio a décidé de réécrire son application en HTML5 et javascript, pour l'ouvrir à tous les navigateurs et tous les appareils mobiles du marché. Il prévoit aussi de sortir l'appli sous Android, à condition que Google ne fasse pas preuve de la même réserve.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés