Désormais devenu une vraie célébrité, Edward Snowden va avoir droit aux honneurs du cinéma. Sony a en effet placé une option sur les droits du dernier ouvrage de Glenn Greenwald, le journaliste avec qui le lanceur d'alerte américain a été en contact des mois durant.

Il est celui qui a porté à la connaissance du public l'existence des programmes de surveillance électronique utilisés par les agences de renseignement occidentales pour épier tout le monde. Accusé par certains d'avoir trahi son pays, loué par d'autres pour avoir révélé l'espionnage de masse, il est poursuivi par les États-Unis, qui l'accuse d'espionnage et de vol, et a pour l'instant trouvé refuge en Russie.

Cette histoire, c'est celle d'Edward Snowden, ancien employé de la CIA et de la NSA, désormais lanceur d'alerte mondialement célèbre. En l'espace d'un an, la vie de cet Américain de 30 ans a radicalement changé. Et c'est parce que celle-ci a des allures d'un véritable roman d'espionnage que Sony a jeté son dévolu sur l'ouvrage de Glenn Greenwald, le principal contact journaliste de l'ex-agent des renseignements.

The Hollywood Reporter signale que Sony Pictures Entertainment a placé une option sur les droits d'adaptation au cinéma de l'ouvrage "No Place to Hide : Edward Snowden, the NSA, and the U.S. Surveillance State", écrit par Glenn Greenwald et publié cette semaine aux États-Unis (l'ouvrage sera également traduit dans 22 langues). Deux producteurs sont déjà dans la boucle, selon le magazine américain.

À lire le commentaire de Glenn Greenwald, le film de Sony sera politique. Rappelant qu'il a grandi et été influencé par des films politiques, le journaliste américain a dit souhaiter que sa contribution soit une brique pour un long-métrage du même acabit et que celui-ci touche les cinéphiles d'aujourd'hui. C'est aussi l'occasion de poursuivre le débat sous une autre forme, certes plus artistique et romancée.

Ces derniers temps, le monde du cinéma a manifesté un intérêt notable pour quelques personnalités atypiques liées aux technologies de l'information et de la communication. Il y a eu deux documentaires sur The Pirate Bay, (TPB AFK et Steal This Film), un autre sur Aaron Swartz (The Internet's Own Boy), un film sur Julian Assange (Le Cinquième Pouvoir) et un autre sur Steve Jobs (un second est en préparation).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés