Le jeu vidéo Tomodachi Life se trouve au cœur d'une polémique pour ne pas avoir pris en compte le mariage homosexuel. Soucieux de calmer le jeu avant la commercialisation de son titre en Occident, Nintendo a présenté ses excuses. Cependant, l'éditeur ne prévoit pas de corriger le tir. S'il le fait, ça sera dans une hypothétique suite.

Un jeu vidéo qui se présente comme une "simulation de vie" peut-il sciemment ignorer l'existence des couples de même sexe, même lorsque son éditeur vient d'un pays où le mariage homosexuel n'est pas reconnu ? C'est la question qui est en train d'agiter une partie de la communauté des joueurs, suite au constat que Tomodachi Life ne permet aucune union de ce genre.

Disponible depuis plus d'un an au Japon, Tomodachi Life permet d'évoluer dans un mode virtuel grâce à des avatars, les Miis. À l'image des Sims, le jeu comporte toutes sortes d'interactions sociales pour occuper et divertir les joueurs, dont le mariage. Lorsque deux avatars se marient, ces derniers accèdent à des fonctionnalités supplémentaires et de nouvelles activités.

Au Japon, l'union de personnes de même sexe n'est pas reconnue. Mais Nintendo étant un acteur global du jeu vidéo, Tomodachi Life va aussi être commercialisé en Occident, notamment aux États-Unis et en Europe. Or si le choix du studio japonais de ne pas inclure le mariage homosexuel n'a pas bousculé l'archipel nippon, l'absence de ce paramètre a été remarquée de l'autre côté du globe.

Une polémique est donc apparue, rapidement accompagnée d'une campagne pour demander à Nintendo de corriger le tir. Le groupe, via sa filiale américaine, a d'abord estimé que son jeu représente "un autre monde ludique et non une simulation de la vie réelle" et, qu'en conséquence, toutes les caractéristiques de la réalité n'ont pas à être transposées dans un jeu vidéo.

Des excuses… et c'est tout

Mais l'intransigeance du studio japonais est en train de lui revenir en pleine figure. La controverse prenant de l'ampleur, Nintendo a finalement lâché du lest ce vendredi, en publiant un communiqué dans lequel il présente ses excuses pour avoir omis d'intégrer le mariage homosexuel dans Tomodachi Life. L'éditeur a toutefois précisé qu'aucun patch ne sera proposé pour l'ajouter en jeu.

"Malheureusement, il n'est pas possible pour nous de changer la conception de ce jeu, et un changement de développement aussi significatif ne peut être réalisé avec un patch post-commercialisation", écrit Nintendo. Mais si Tomodachi Life continuera d'ignorer les couples de personnes de même sexe, l'éditeur promet que les éventuelles suites du jeu seront au rendez-vous.

"Nous nous engageons, si nous créons un nouvel opus de la série Tomodachi, à nous efforcer de concevoir une expérience de jeu jeu qui est plus inclusive, et représente mieux l'ensemble des joueurs", a déclaré Nintendo. Il reste à voir si l'entreprise tiendra sa promesse. Mais cela ne pourra être vérifié que dans quelques années, lorsqu'elle envisagera un Tomodachi Life 2.

Les excuses de Nintendo, si elles sont peut-être sincères, visent aussi à calmer le jeu avant la mise en vente de Tomodachi Life en Occident. Le titre doit en effet être commercialisé le 6 juin en Europe et aux États-Unis. Et Nintendo, comme n'importe quelle entreprise, n'a guère envie que le succès de Tomodachi Life soit entravé par une telle controverse.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés