Yahoo annonce que l'accès à sa messagerie nécessitera l'utilisation d'un navigateur à jour. Dans le cas contraire, les internautes seront redirigés vers une version basique de Yahoo Mail, c'est-à-dire privée de certaines fonctionnalités.

Les membres de Yahoo sont prévenus. À partir du 5 juin prochain, l'accès à Yahoo Mail se fera sous condition. En effet, le portail américain a choisi de limiter la compatibilité de sa messagerie en ligne aux internautes utilisant un navigateur web à jour. Ceux qui ne disposeront pas d'une version très récente de Firefox, Internet Explorer, Google Chrome ou Safari seront redirigés vers l'accès basique.

La décision de Yahoo, annoncée ce jeudi sur Tumblr, est née d'un constat simple : le secteur des navigateurs est très, très fragmenté. S'il n'y a effectivement que quatre éditeurs (Mozilla, Google, Microsoft et Apple) qui se partagent l'essentiel du marché, donc quatre grandes solutions pour surfer sur la toile, chacune est en réalité éclatée en une multitude de versions.

N'ayant plus guère envie de s'embêter à rendre Yahoo Mail totalement fonctionnel pour chaque mouture de chaque navigateur en circulation, la firme de Sunnyvale n'acceptera donc plus que les deux dernières versions. Par exemple dans le cas de Firefox, seules les branches 28 et 29 seront acceptées. Pour Internet Explorer, il s'agira des numéros 10 et 11. Et ainsi de suite.

Ceux qui n'auront pas la version adéquate pourront toujours lire leur courrier, mais via l'accès basique. Celui-ci est amputé de plusieurs fonctionnalités, comme le formatage du texte, la disposition des photos en diaporama, le correcteur orthographique, la messagerie instantanée, le bloc-note et les thèmes. Celles-ci seront évidemment de retour lorsque la mise à jour du navigateur aura été effectuée.

La décision de Yahoo se comprend. Outre l'allègement de la charge de travail en interne, elle est favorable à l'internaute. En l'obligeant à utiliser une déclinaison moderne de Firefox, Chrome, IE ou Safari, Yahoo lui apporte du même coup – de façon indirecte -une sécurité, une fiabilité et des performances renforcées. Sans parler des fonctionnalités supplémentaires ajoutées au fil des nouvelles versions.

Bien sûr, la politique de Yahoo posera ici ou là des difficultés. Les utilisateurs concernés devront réfléchir à des moyens alternatifs (Thunderbird, le smartphone, etc.) pour accéder à Yahoo Mail, si la mise à jour est pour une raison ou pour une autre impossible (il peut exister des limitations dans un service informatique). Et, rappelons-le, l'accès basique sera disponible aussi.

Si la nouvelle orientation du portail américain s'applique à tous les internautes, l'effet sur ces derniers dépendra du navigateur qu'ils utilisent. En effet, le rythme des mises à jour n'est pas le même selon les éditeurs. Quelques années peuvent s'écouler dans le cas de Microsoft (IE9 est sorti en mars 2011 et IE11 en octobre 2013), contre plusieurs semaines dans le cas de Firefox.

Yahoo indique que les internautes qui accèdent aujourd'hui (et jusqu'à 5 juin) à Yahoo Mail avec un navigateur trop ancien recevront une notification leur expliquant les tenants et les aboutissants de cette décision et contenant des instructions pour se mettre à jour. Yahoo rappelle toutefois que certains navigateurs peuvent s'actualiser seuls.

La firme de Sunnyvale n'est pas la seule à conditionner l'accès à ses services. Google fait la même chose depuis 2009, en cessant progressivement la prise en charge de navigateurs considérés comme trop anciens. Cela s'est vu par exemple en fin d'année dernière. Parfois, la mesure cible une version du navigateur en particulier, comme IE6, rejeté par YouTube et Facebook.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés