La direction générale des finances publiques a tourné deux clips avec Lucienne, une grand-mère "branchée", afin de montrer que la déclaration d'impôt en ligne est une démarche administrative fort simple à effectuer.

Depuis qu'elle a été mise en place, la déclaration d'impôt en ligne rencontre un succès indéniable. Chaque année, un nombre toujours plus important de Français passe par ce canal pour communiquer à l'État leurs revenus et payer leurs impôts. Ils étaient 13,5 millions à le faire en 2013. Néanmoins, il y a encore beaucoup de personnes qui ont toujours recours au formulaire papier.

Soucieuse de généraliser la télédéclaration, mais pas de l'imposer, la direction générale des finances publiques (DGFIP) a fait appel à Lucienne, comme le remarque Le Figaro, une grand-mère "branchée" qui s'est notamment fait connaître sur Canal+ dans le Petit Journal. L'idée de la DGFIP ? Démontrer que cette démarche administrative en ligne est particulièrement simple à effectuer, même pour une personne du troisième âge.

Sur les trois vidéos actuellement prévues, deux ont d'ores et déjà et publiées sur YouTube. La troisième sera disponible en septembre, selon le descriptif qui accompagne les deux clips. La première porte spécifiquement sur la déclaration en ligne tandis que la seconde s'attarde sur l'espace personnel. Les diverses étapes sont expliquées et agrémentées de visuels lorsque cela s'avère nécessaire.

Si les commentaires sont très didactiques, on remarque toutefois deux erreurs lorsque Lucienne aborde la question du mot de passe. Bien que ce passage vise avant tout à arracher un sourire à l'internaute (elle choisit le mot de passe "xena", en référence à la série télévisée et dont le personnage principal contraste quelque peu avec Lucienne), il convient toutefois de le signaler.

D'abord, il est recommandé de ne pas en choisir un aussi simple. Quatre lettres minuscules ne suffisent plus à protéger décemment un compte. Il en faut au moins le double, avec un mélange d'autres caractères (majuscules, chiffres, symboles…). Plus il est long et compliqué, plus il sera efficace. Ensuite, il est évidemment très imprudent de le communiquer. Il faut bien sûr le garder secret.

Ces deux vidéos s'inscrivent dans un mouvement de pédagogie et de simplification démarré il y a maintenant plus de deux ans et dont le but est de rendre cette démarche administrative la plus aisée possible. D'autres clips ont ainsi été diffusés et une application mobile pour smartphone avec lecteur de code QR a été déployée, notamment sur Android et iOS.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos