Google teste un nouveau mode d'affichage de la barre de navigation dans Chrome, qui masquerait les URL des pages web visitées, au profit du seul nom de domaine. Une modification inspirée de ce que fait déjà Apple sur iOS.

Les URL ne sont-elles que des données techniques destinées aux navigateurs, comme le sont les adresses IP des serveurs masquées derrière les noms de domaine, ou sont-elles des informations utiles qui doivent faire partie intégrante de la partie visible du Web ? Le débat est loin d'être nouveau, mais la réponse pourrait être imposée par Google et les 45 % de parts de marché de Chrome.

La firme de Mountain View teste en effet actuellement une nouvelle version de son navigateur, dans laquelle les URL complètes des sites internet visités sont masquées, comme le fait Safari sur iOS. Seuls les noms de domaine sont affichés, pour permettre à l'internaute de savoir sur quel site il se trouve. Mais au sein du site, à part le titre de la page et le fil d'Ariane que proposent beaucoup de sites internet (dont Numerama), rien ne permet plus à l'internaute de savoir sur quelle page il se trouve.

Dans son implémentation actuelle — à tester en modifiant ce paramètre dans Chrome, le nom de domaine est affiché seul à gauche de la barre de recherche, qui gagnerait ainsi une forte visibilité (ce qui est très utile à Google et ses recherches sponsorisées). Pour accéder à l'URL complète afin de la copier-coller ou de la modifier manuellement, l'internaute peut toujours cliquer sur le nom de domaine.

L'idée serait de renforcer la sécurité en permettant aux utilisateurs de repérer plus facilement les sites d'escroqueries par phishing, en ne se faisant plus avoir par des URL à rallonge qui intègrent le nom de domaine du site visité. 

Sur iOS :

Sur Chrome "Canary" (version de test) :

Ce bénéfice vaut-il pour autant de faire oublier aux internautes ce qu'est une URL et de masquer les informations souvent utiles qu'elles comportent ? Le débat promet d'être vif.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés