L'ONG EFF propose une nouvelle extension pour navigateur afin de contrer la publicité ciblée. Encore en développement, elle ne vise pas à bloquer la publicité comme le ferait AdBlock Plus mais à neutraliser les dispositifs de suivi afin de préserver la vie privée des internautes.

S'ils veulent obtenir le respect de leur vie privée lorsqu'ils naviguent sur la toile, les internautes vont devoir aussi se prendre en main et ne pas seulement guetter les initiatives en provenance des éditeurs de sites web ou des agences publicitaires. Car ces derniers n'ont pas toujours intérêt à se montrer trop protecteurs, dans la mesure où les données personnelles sont le pétrole du 21ème siècle.

Contrairement aux annonceurs, aux sites de e-commerce et aux autres professionnels du web, l'Electronic Frontier Foundation (EFF) n'est pas confrontée à cette double contrainte de garantir la confidentialité des données personnelles  d'une part et de pouvoir les exploiter d'autre part. L'ONG américaine peut pleinement se concentrer sur des outils destinés à renforcer la vie privée des usagers sur la toile.

La dernière initiative en la matière s'intitule le "Privacy Badger". L'outil, actuellement en développement (c'est une version alpha, donc encore incomplet et limité dans son fonctionnement à cause de bugs encore irrésolus), prend la forme d'une extension pour navigateur. Deux versions ont été conçues, la première pour Firefox et la seconde pour Google Chrome.

L'objectif de Privacy Badger n'est pas de bloquer les publicités comme pourrait le faire un logiciel comme AdBlock Plus, mais de repérer les dispositifs de suivi publicitaire qui pistent les internautes "d'une manière répréhensible et non consensuelle". Lorsqu'ils sont détectés, Privacy Badger et les neutralise afin d'éviter aux usagers d'être confrontés à de la publicité ciblée.

Le principe de Privacy Badger n'est pas sans rappeler le standard Do Not Track (DNT), soutenu par Mozilla et Microsoft mais qui est contournée ou n'est pas pris en compte par Google, Facebook ou encore Yahoo. Généralement, l'alternative au Do Not Track consiste pour un géant du net de proposer sa propre solution, qui évite soigneusement de nuire à ses intérêts.

Le désintérêt manifeste de certains géants du net pour l'initiative Do Not Track est regrettable, car il y a une vraie attente des usagers concernant les données personnelles. Fin février, les résultats d'une étude ont montré que la confiance que les internautes placent dans les entreprises privées qui collectent leurs données personnelles s'est effondrée depuis un an.

Outre Privacy Badger, l'EFF est aussi connue pour avoir participé au projet projet HTTPS Everywhere, un module complémentaire pour navigateur qui active, lorsqu'elle est disponible, la connexion sécurisée HTTPS afin de protéger des regards indiscrets les échanges entre le client (votre navigateur web) et le serveur (le site sur lequel vous souhaitez vous connecter).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés