Microsoft a annoncé jeudi l'acquisition de GreenButton, une société néo-zélandaise spécialisée dans le cloud computing. GreenButton offre un ensemble de solutions qui permettent aux entreprises de réaliser les calculs lourds dont elles ont besoin en passant par des fermes de calcul distribué ("le cloud") plutôt que par leurs propres ordinateurs en local. Les outils s'intègrent avec les logiciels des clients par l'intermédiaire d'un SDK, sans nécessiter de reprogrammer les processus des calculs.

Pour proposer ses services de calcul distribué, qui sont facturés à l'heure d'utilisation du cloud et à la puissance nécessaire, Greenbutton a noué des partenariats avec les prestataires Microsoft Windows Azure, HP Cloud Services, OpenStack, VMWare et Amazon Web Services.

La société propose aussi ses services de façon intégrée, en marque grise, à d'autres produits. Elle s'est par exemple associée à Pixar pour lancer Renderman On Demand, un service de calcul du rendu de vidéos en images de synthèses.

Suite à son rachat par Microsoft, la société n'accepte plus de nouveaux clients. L'équipe de Greenbutton, qui restera en Nouvelle-Zélande, intègre la division Azure de Microsoft, et le service de cloud de la firme de Redmond devrait intégrer la solution de Greenbutton dans son offre d'ici la fin de l'année. Pour le moment rien n'est dit sur la continuité du support des autres offres concurrentes, mais il est peu probable que Microsoft décide de les maintenir.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés