Il était déjà évident que le standard Do Not Track (DNT) poussé par Mozilla et Microsoft n'aurait pas d'avenir, c'est désormais une certitude. Après Google (qui l'a discrètement intégré dans Chrome mais qui ne prend pas en compte l'option sur ses propres services en ligne), ou Facebook, Yahoo a annoncé cette semaine qu'il cessait lui aussi de vérifier la présence des balises envoyées par la navigateur censées dire si l'internaute accepte ou non de recevoir des cookies pour voir son activité suivie sur Internet.

Yahoo estime que le standard n'est pas suffisamment bien intégré de façon uniforme par les navigateurs pour pouvoir être pris en compte, et préfère imiter la méthode de Google, en proposant individuellement à chaque internaute de paramétrer ce qu'il accepte de Yahoo, à travers son outil de gestion des publicités et les paramètres du compte.

Déjà en 2012, Yahoo avait décidé de ne pas prendre le Do Not Track pour les utilisateurs d'Internet Explorer, du fait de la décision de Microsoft de l'imposer par défaut aux internautes. Le site avait estimé que le fait de cocher par défaut le DNT dans les paramètres du navigateur ne permettait pas de connaître le souhait effectif de l'internaute de ne pas bénéficier d'une expérience (et de publicités) personnalisée.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés