C'est un matériau qui se veut à la fois économique et écologique, mais qui devrait faire débat tant il n'est pas certain qu'il soit pertinent en pleine explosion démographique d'utiliser des terres agricoles pour concevoir des gadgets. En Chine, la société Jiangsu Jinghe Hi-Tech a mis au point un filament plastique destiné notamment aux imprimantes 3D, conçu par un agrégat de paille et d'additifs (polypropylène,  silane et éthylène bisstéaramide).

"La simplicité du processus de récolte et de fabrication en fait un matériaux écologique bon marché en comparaison à l’ABS ou au PLA, les deux consommables plastiques les plus utilisés dans l’impression 3D personnelle", rapporte 3DNatives (précisons que le PLA est lui-même un matériau qui se veut écologique, réalisé à partir d'amidon de maïs). "Concrètement, la tonne d’ABS est évaluée à 1730€ contre 2310€ pour le PLA et seulement 1155€ pour le plastique à base de paille selon Yan Wei, directeur général adjoint au sein de Jiangsu Jinghe".

Déjà 7 000 tonnes de paille sont ainsi destinées à être broyées pour fabriquer le filament plastique. Des jouets à destination de l'Europe seront fabriqués à Shantou à partir de ce nouveau matériau.

D'un point de vue réellement écologique, le plastique à base d'algues brunes inventé en Bretagne nous paraît largement préférable…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés