En collaboration avec une université américaine, Disney Research a mis au point une imprimante 3D capable de produire des objets en laine.

Nous connaissons depuis longtemps les imprimantes 3D d'objets en plastique, et plus récemment les imposantes "imprimantes" de vêtements. Les laboratoires Disney Research se sont associés à l'université Carnegie Mellon pour mettre au point une nouvelle imprimante à la croisée des deux univers, puisqu'elle permet de confectionner à la demande des objets en laine et en relief.

Dérivée du modèle d'imprimantes RepRap que l'on retrouve dans la plupart des imprimantes 3D grand public, l'imprimante de Disney remplace la bobine de filament plastique par une pelote de laine, et ajoute une aiguille qui vient consolider les fils par la méthode du feutrage à l'aiguille. La laine est d'abord déposée sur une feuille de feutre pour dessiner les contours de l'objet final, puis les fils de laine sont piquetés au fur et à mesure pour donner du volume.

La technique a toutefois ses limites (très importantes) puisqu'il paraît impossible de créer un objet dont les couches supérieures ne reposent pas physiquement sur des couches inférieures, ce qui fut résolu pour l'impression 3D en plastique par la technique du  "matériel de support" que l'on coupe soigneusement au cutter. En clair, il est impossible de créer une peluche avec des bras ou des jambes articulées, et la forme présentée dans la vidéo est à peu près ce que l'on peut obtenir de plus proche d'un ours en peluche.

Mais ces travaux montrent que l'impression 3D continue de progresser, et que les ingénieurs ne manquent pas d'idée pour étendre les possibilités, notamment à de nouveaux matériaux.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos