PressureNET est une application open-source qui propose de mettre en réseau les baromètres des smartphones Android pour affiner avec un degré de précision inédit les modèles de prévision météo.

Vous ne le savez peut-être pas, mais votre smartphone est probablement équipé d'un baromètre qui lui permet de connaître l'altitude à laquelle il se situe, pour améliorer les performances du GPS intégré. S'ils n'existent pas encore sur les iPhone d'Apple, les capteurs barométriques sont déjà monnaie courante depuis plusieurs années chez Samsung (sur les Galaxy S3, S4, S5, Nexus, Note,…), Motorola (Xoom, Droid Ultra, Moto X…), et désormais chez HTC (avec le nouveau HTC One M8) ou le fabricant chinois Xiaomi.

C'est donc potentiellement un vaste ensemble de baromètres connectés que les météorologues peuvent exploiter pour affiner quasiment au mètre près leurs prévisions, et corriger en temps réel ce qu'ils croient savoir du temps qu'il fait. C'est tout l'objet de l'application open-source pressureNET, qui collecte automatiquement les informations barométriques des appareils sous Android, pour les partager avec la communauté scientifique afin d'améliorer les prévisions météorologiques.

"Notre objectif est de créer un modèle de prévision à extrêmement haute-résolution et très précis en utilisant cette nouvelle source de données en temps réel et hyperlocales sur l'atmosphère de la Terre", explique la société canadienne Cumulonimbus qui édite pressureNET.

Le code source de l'application est disponible sur GitHub, et les données seront mises à disposition "bientôt" sur un service Amazon S3. Pour le moment, elles sont disponibles à travers une API REST JSON. La société propose également un SDK pour collecter les données barométriques et géographiques.

La société ne fournit en revanche aucune indication sur sa politique de vie privée, alors que son service impose de recevoir en temps réel des informations sur la localisation des utilisateurs qui envoient des données sur la pression atmosphérique ressentie par leur smartphone.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés