Suite au rachat de la division mobile de Nokia, Microsoft a obtenu le droit d'exploiter la marque de l'entreprise finlandaise via un accord de licence. Mais un document adressé aux fournisseurs de Nokia indique que Microsoft va procéder à certains ajustements d'identité...

Que restera-t-il de Nokia, une fois que la division mobile de l'entreprise finlandaise sera définitivement absorbée par Microsoft ? Sans doute plus grand chose, à en croire un document obtenu par le site Nokia Power User. Celui-ci mentionne en effet l'abandon progressif de la marque à partir du 25 avril, date à laquelle le processus d'acquisition de la branche 'terminaux mobiles' sera achevé.

La lettre adressée aux fournisseurs de la société finlandaise annonce ainsi que "le nom Nokia Oyj (Nokia Corporation) sera remplacé par Microsoft Mobile Oy (Microsoft Mobile Ltd)" et que ce dernier deviendra de fait "le nom de l'entité juridique qui doit être utilisé pour la TVA et l'émission des factures".

Sur le site officiel de Microsoft, on apprend aussi que la firme de Redmond va prendre le contrôle du nom de domaine nokia.com ainsi que des différents sites de médias sociaux pendant un an. L'entreprise américaine ne précise pas ce qu'elle compte en faire au cours de cette période, ni si elle prévoit de conserver ces espaces au-delà de ce délai ou si elle va les rendre à Nokia Solutions and Networks.

Lors de l'acquisition de la branche 'terminaux mobiles' pour 5,4 milliards d'euros, le communiqué de presse conjoint évoquait le sort de la marque Nokia. Suite aux tractations entre les deux groupes, le géant des logiciels a obtenu le droit de l'utiliser dans le cadre d'un accord de licence "pour les produits de téléphonie mobile actuels" de Nokia. Nokia, de son côté, en conserve le contrôle absolu.

Tout l'enjeu est de savoir si le courrier repéré par Nokia Power User est un simple document interne dont la portée ne dépassera pas les fournisseurs ou s'il est annonciateur d'un abandon de la marque au niveau des usagers ? Car en effet, le communiqué de presse évoquait des terminaux "actuels" et il paraît évident que l'accord de licence concédé par Nokia est limité dans dans le temps.

Si c'est un changement de marque auprès des utilisateurs qui se dessine, Microsoft ne sera pas totalement gagnant. En effet, même si Nokia n'est plus le géant que le marché de la téléphonie mobile a connu autrefois, son image demeure mondialement connue et réputée, même auprès des mobinautes qui sont depuis passés à la concurrence. En achetant la division mobile du groupe, Microsoft profitait du même coup la notoriété de l'entreprise finlandaise.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés