Comme Microsoft et Sony pour les consoles de salon, Google et Apple s'affrontent pour bénéficier d'exclusivités sur les plateformes de jeux vidéo Android et iOS.

A l'heure où ils doivent choisir entre une PS4 ou une Xbox One, les joueurs savent qu'une partie de leur décision se base sur les licences de jeux vidéo disponibles en exclusivité sur l'une ou l'autre des consoles. La machine de jeu de Microsoft n'aura jamais de Uncharted ou de Little Big Planet, alors que les amateurs des consoles Sony n'auront pas Forza ou Halo. A chaque console ses exclusivités.

Les titres ainsi disponibles sur une seule console sont devenus une part importante du modèle marketing des constructeurs, au point qu'ils investissent des millions de dollars pour s'assurer qu'un jeu très recherché ne sera pas porté sur la machine concurrente. Or le Wall Street Journal raconte qu'Apple et Google, qui sont eux-mêmes devenus des acteurs majeurs du jeu vidéo mobile avec iOS et Android, se livrent à la même stratégie pour tenter d'apporter une valeur ajoutée unique à leur plateforme.

Selon le quotidien américain, Apple aurait ainsi réussi à convaincre Electronic Arts (EA) de ne sortir Plants vs Zombies 2 que sur iPhone et iPad pendant une période d'exclusivité de deux mois. De même pour Cut the Rope, avec un accord de trois mois négocié avec Zepto Lab.

Pour y parvenir, Apple ne signerait pas de chèque en argent sonnant et trébuchant, mais accorde une visibilité garantie sur l'App Store pour permettre aux éditeurs partenaires de bénéficier d'une promotion gratuite et efficace de leur jeu vidéo, qui serait sinon noyé au milieu de milliers d'autres titres. Google aurait également une stratégie similaire avec Google Play, qui met en avant des jeux disponibles uniquement sur Android.

Sachant qu'iOS devient aussi une plateforme de jeu de salon avec l'Apple TV (voire l'iPad relié à la TV), tout comme Android avec Google TV, la guerre des exclusivités ne fait sans doute que commencer.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés