Google propose une nouvelle application mobile pour les terminaux sous Android 4.4. Celle-ci inclut plusieurs fonctionnalités, dont certaines s'inspirent des effets offerts par les appareils reflex mono-objectif. Pour cela, les faiblesses en optique sont compensées par des algorithmes.

Si Android dispose déjà d'une application – certes relativement basique – pour effectuer des photographies, il existe en réalité des centaines d'alternatives qui dorment dans la boutique officielle et qui attendent d'être téléchargées par les utilisateurs. Il suffit de faire une simple recherche avec "camera" ou "photo" sur Google Play pour s'en convaincre. Il n'y a que l'embarras du choix.

Google aurait très bien pu se contenter de l'application de base et concentrer ses ressources sur d'autres chantiers. Mais la firme de Mountain View a finalement décidé de proposer une solution plus élaborée. Mercredi, la société a annoncé l'arrivée d'une nouvelle app, baptisée "appareil photo Google", mais dont la compatibilité est pour l'instant limitée à la toute dernière branche d'Android, à savoir KitKat (4.4).

Selon Google, cette nouvelle application se distingue surtout par ses trois modes photographiques : la première, baptisée Photo Sphere, permet de prendre "des vues réalistes à 360°" ; la seconde, intitulée Mode Panorama, offre une "résolution élevée" ; la troisième est un effet focus "pour des photos de style reflex mono-objectif (Single-Lens Reflex) avec une faible profondeur de champ".

Concrètement, cela permet à l'application de donner un effet "bokeh" à la photographie : le sujet du cliché est "détaché" de son environnement grâce à un flou d'arrière plan. Mais comment l'appareil s'y prend-il, dans la mesure où les terminaux sous Android 4.4 ne disposent pas d'un objectif photo aussi élaboré que les appareils de type "reflex" ? La réponse est simple : ce sont les algorithmes qui moulinent.

Sur un blog dédié, Google explique que l'absence d'un objectif photo de qualité est compensée par le travail des algorithmes et le déplacement du terminal afin de balayer le sujet à photographier. Une fois que le sujet a fait l'objet de multiples photos sous des angles différents, le logiciel élabore un modèle 3D de la scène et estime la distance de chaque élément qui s'y trouve.

La mise à disposition de l'application pour les terminaux sous Android 4.4 n'est qu'une étape. Google indique que celle-ci serait progressivement déployée sur d'autres appareils dans les mois à venir.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos