Sur l'iPhone et l'iPad, Google est le moteur de recherche par défaut lorsque l'usager ouvre Safari, le navigateur web principal sur iOS. Si ce réglage peut être changé, rares sont ceux qui le font effectivement. Aussi Yahoo planche-t-il sur une solution pour convaincre Apple de le choisir à la place de la firme de Mountain View.

Dans un smartphone, la place de moteur de recherche par défaut est hautement stratégique. C'est en effet à travers elle qu'est effectuée la très grande majorité des requêtes. Bien sûr, l'usager a la possibilité d'en définir un autre dans les réglages de son téléphone. Mais sur la totalité des mobinautes, combien vont effectivement aller dans les paramètres et choisir une autre solution que celle proposée de base ?

Celui qui occupe la place de moteur de recherche par défaut est donc en position de force. Mais tenir cette position n'est pas simple, car elle n'est pas attribuée par hasard. Elle fait l'objet d'une féroce concurrence, qui se règle à celui qui paiera le plus. Cette lutte est particulièrement visible au niveau de l'iPhone, dans la mesure où Apple n'est pas lui-même à la tête d'un moteur de recherche.

À l'heure actuelle, c'est Google qui est le maître des lieux. En effet, la firme de Mountain View verserait chaque année un milliard de dollars à Apple pour conserver sa place de moteur de recherche par défaut. En 2010, il n'était question "que" de 100 millions de dollars par an.

Cependant, l'essor de l'Internet mobile justifierait une renégociation à la hausse de l'accord entre les deux groupes, d'autant qu'Eric Schmidt, ex PDG du géant américain, a confié lors d'une audition qu'une "mise aux enchères" a eu lieu pour régler la question du moteur de recherche par défaut sur iOS. Celle-ci a mis en concurrence les deux autres géants du secteur, à savoir Microsoft (avec Bing) et Yahoo.

Si Google est aujourd'hui le moteur de recherche par défaut de l'iPhone, la situation est-elle figée pour autant ? À en croire Re/Code, des changements pourraient bien survenir. Marissa Mayer, la directrice de Yahoo, serait en effet engagée dans une opération de charme pour convaincre Apple de remplacer Google comme moteur de recherche sur Safari, à la fois sur l'iPhone et sur l'iPad.

Yahoo et Apple ont déjà des partenariats en cours. Les informations météorologiques et boursières disponibles sur iOS proviennent des données fournies par le portail américain. Et Apple a montré qu'il n'était pas accroché à sa relation avec Google : les recherches effectuées par Siri sont effectuées via Bing depuis l'an dernier (là encore, ce réglage par défaut peut être modifié).

Du point de vue d'Apple, la perspective d'affaiblir Google en lui faisant perdre sa place de moteur de recherche par défaut est indéniablement attrayante, mais l'entreprise américaine a aussi des considérations financières à prendre en compte. Si Yahoo tient à changer de statut dans l'iPhone et l'iPad, l'offre qu'il soumettra va devoir être particulièrement attractive… et Google ne restera sans doute pas inactif.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés