Demain jeudi marquera, comme tous les 17 avril, le jour de la fête nationale en Syrie. Appelé "jour de l'évacuation", il commémore le dernier soldat français à avoir été sorti du territoire syrien le 17 avril 1946, et la fin du mandat français sur la Syrie. Mais cette année encore, la fête nationale aura un goût amère pour les opposants au régime de Bachar el-Assad, dont beaucoup restent encore prisonniers ou ont été enlevés par des groupes armées.

Pour ne pas les oublier, plusieurs organisations de défense des droits de l'Homme (Amnesty International, FIDH, Human Rights Watch, Reporters Sans Frontières, Front Line Defenders et le Réseau Euro-Méditerranée des Droits de l'Homme) se sont coordonnées pour mettre en ligne une campagne de soutien sur le site Free-Syrian-Voices.org.

Le site, qui ne bénéficie pas encore d'une traduction en français, permet de consulter une trentaine de cas emblématiques d'opposants privés de leur liberté, et de soutenir la campagne lancée sur Thunderclap. La plateforme permet de délivrer un même message de soutien en même temps auprès de tous les followers et amis de ceux qui ont décidé de s'inscrire.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés