Le nouveau patron de Microsoft a annoncé une série de nouveaux services destinés à inculquer la "culture des données", non seulement chez la firme de Redmond, mais aussi chez ses clients.

Deux mois après avoir été nommé PDG de Microsoft en remplacement de Steve Ballmer, Satya Nadella confirme que le conseil d'administration de la firme de Redmond n'a pas choisi un expert du cloud et des bases de données pour rien. Mardi, le patron de Microsoft a présenté les nouveautés de la société pour SQL Server 2014, le Big Data et l'Internet des objets, avec une préoccupation centrale en tête : imposer une "culture des data pour tout le monde".

Parce que de plus en plus d'objets du quotidien sont désormais de véritables mini-ordinateurs qui envoient des données (même votre brosse à dents), "nous avons l'occasion de trouver dans ce nouveau monde une manière de catalyser ces données qui s'échappent de l'informatique omniprésente et de les convertir en carburant pour l'intelligence ambiante", explique Nadella.

"Avec ces nouveaux appareils autour de nous qui gagnent la capacité à nous écouter, à nous répondre, à nous comprendre, et à agir à notre place, nous entrons dans une toute nouvelle ère. L'ère de l'intelligence ambiante".

C'est ce type d'intelligence basée sur des collectes de données qui permet à Microsoft Research de réaliser, par exemple, des ascenseurs qui devinent l'étage auquel souhaite se rendre un individu.

Le nouveau patron de Microsoft estime que "SQL Server, le Business Intelligence, l'Apprentissage Machine, Bing, Azure, tous ont un rôle vital à jouer sur le chemin de la création d'un monde dans lequel nos appareils, services et environnement anticipent et comprennent vraiment nos besoins".

Désormais, SQL Server 2014 sera capable de traiter les données directement en mémoire (à la manière de SAP HANA), ce qui devrait améliorer la vitesse par un facteur de trente. Par ailleurs, pour le Big Data, Microsoft commercialisera un nouveau produit, l'Analytics Plateform System (APS), qui permettra d'articuler les bases SQL Server avec les bases de données Hadoop. Enfin, la firme a annoncé un nouveau service de cloud, Microsoft Azure Intelligent Systems Service, qui permettra aux concepteurs d'objets connectés et de services en ligne de collecter les données des objets et de les traiter dans des bases de données distantes.

"Cependant, une culture des données ne consiste pas seulement à déployer des technologies toutes seules, il s'agit de changer la culture pour que toutes les organisations, toutes les équipes et tous les individus aient la possibilité de faire de grandes choses grâce aux données accessibles au bout de leurs doigts", prévient Satya Nadella. C'est un "changement culturel au moins aussi important que les systèmes et l'infrastructure".

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés