Après les ordinateurs et les smartphones, BitTorrent Sync s'étend aux serveurs de stockage en réseau (NAS). Un premier partenariat a été tissé avec la société NetGear et une application dédiée a été développée. D'autres accords devraient suivre.

Qui a dit que le cloud était indispensable pour synchroniser des fichiers entre différents appareils ? Certainement pas BitTorrent Sync, puisque le service de stockage personnel distribué propose justement une solution qui ne passe pas par le moindre serveur central. À la place, les terminaux forment une sorte de réseau en pair à pair privé dans lequel chaque machine communique directement avec les autres.

Jusqu'à présent, BitTorrent Sync était en mesure de travailler avec des ordinateurs (sous Windows, Mac OS X et Linux) et certains smartphones, suite au développement d'applications mobiles pour Android, iOS et Windows Phone. Mais grâce au partenariat conclu entre BitTorrent Sync et NetGear, la plateforme peut désormais prendre en compte les serveurs de stockage en réseau (NAS).

Concrètement, une application native a été développée pour fonctionner sur les produits de NetGear fonctionnant avec OS6. Cela concerne en particulier les gammes ReadyNAS 102, ReadyNAS 104, ReadyNAS 312, ReadyNAS 314, ReadyNAS 316, ReadyNAS 516, ReadyNAS 716X, ReadyNAS 2120, ReadyNAS 3220 et ReadyNAS 4220.

Rappelons BitTorrent Sync limite l'accès au réseau pair à pair privé à ceux connaissant la clé privée. Si un utilisateur va évidemment l'utiliser sur les appareils qu'il souhaite prendre en compte, il est tout à fait possible de la communiquer à des personnes de confiance afin de constituer un réseau plus étendu, tout en conservant une certaine discrétion (algorithme de chiffrement symétrique AES-256).

Avec BitTorrent Sync, il n'y a aucun abonnement ni la moindre limite de poids pour les fichiers. En fait, les seules contraintes sont l'espace de stockage de chaque appareil et la capacité de la connexion Internet.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés