Très prometteur, le projet de long métrage open-source Gooseberry produit par la Fondation Blender pourrait ne pas voir le jour, faute de soutiens financiers suffisants de la part des internautes. L'organisation se donne encore quelques jours pour convaincre.

La fondation Blender, qui édite le logiciel de modélisation 3D open-source du même nom et qui a déjà produit avec succès plusieurs courts métrages de très grande qualité (voir les vidéos ci-dessous), a lancé le 9 mars dernier une campagne de crowdfunding pour financer grâce aux internautes la réalisation du premier long-métrage en images de synthèses, entièrement réalisé à partir d'outils open-source et distribué sous licence Creative Commons. 

Le projet Gooseberry doit impliquer entre 60 et 80 personnes à travers le monde, sur une période de 18 mois. Le film, qui se veut "drôle, absurde et pleine d'aventure", sera réalisé par un Français, Mathieu Auvray, avec l'appui d'une douzaine de studios indépendants qui utilisent les outils Blender. En France, c'est la société créée par le producteur oscarisé Nicolas Schmerkin, Autour de Minuit, qui sera impliquée.

Mais Gooseberry ne verra le jour que si la Fondation Blender parvient à réunir les fonds nécessaires à l'emploi à temps plein des créatifs. Or malgré le projet très séduisant et la qualité du teaser diffusé, les contributions peinent à parvenir. Alors qu'il ne reste que trois jours jusqu'à la date limite fixée au 19 avril 2014, le projet n'a réuni que 230 000 euros sur les 500 000 euros fixés comme objectif. A l'heure où nous écrivons ces lignes, 2 622 personnes ont aidé le projet (soit par un don direct, soit par la souscription d'un abonnement à Blender Cloud, la plateforme d'apprentissage de Blender), alors que l'organisation espérait en réunir au moins 10 000.

Pour se laisser une autre chance, la fondation Blender a donc décidé de se fixer un nouvel objectif. Si la barre des 3 000 donateurs est franchie d'ici samedi, la date limite de financement sera étendue de plus de deux semaines. Sinon, le projet restera dans les cartons et le premier long métrage open-source sous licence Creative Commons ne verra pas le jour.

Les court-métrages de la Fondation Blender, par ordre chronologique :

Elephants Dream (2006)

Big Buck Bunny (2008) :

Sintel (2010) :

Tears Of Steel (2012) :

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos