Mise à jour : Malgré la confirmation apportée au Journal des Entreprises, OVH a précisé à Numerama qu'aucune décision n'a été prise. "Toutes les hypothèses restent encore possibles", assure l'hébergeur qui a prévu de communiquer dans les prochains jours.

L'affaire est tranchée. Alors que Nantes et Rennes avaient été mis en concurrence par le premier hébergeur européen, c'est finalement à la préfecture de Bretagne que s'installera OVH, mettant fin à plusieurs mois de suspense et de négociations.

"Le choix n'a pas été encore fait, car nous attendons de recruter un directeur de site. Tout va se jouer en fonction de lui. D'ici là, toutes les hypothèses sont possibles", avait indiqué la société au quotidien local Ouest France, il y a une semaine. Depuis, le choix du directeur a été fait. "Pour le moment, nous ne souhaitons pas communiquer le nom du responsable à Rennes puisque le contrat n'a pas encore été établi. Cette personne correspond à nos attentes. Mais elle n'a pas encore confirmé qu'elle prendrait le poste pour la simple et bonne raison qu'elle doit se libérer d'un d'un autre emploi qu'elle occupe actuellement", explique Henryk Klaba, le président d'OVH, au Journal des Entreprises.

La candidature rennaise d'OVH avait été soutenue sur les réseaux sociaux, avec un compte Facebook et un compte Twitter très actifs. Des atouts séduction qui n'ont pas été déployés à Nantes (mise à jour : ils l'avaient été), et qui ont peut-être pesé dans la décision.

 

 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés