Google va mettre en vente ses lunettes Google Glass le 15 avril. Il s'agit d'une opération ponctuelle, en attendant la véritable commercialisation des lunettes à réalité augmentée.

Mise à jour – C'est un pas supplémentaire vers la commercialisation des lunettes Glass au grand public. Un mois après avoir testé l'attente des consommateurs lors d'une journée spéciale, Google autorise depuis ce mercredi n'importe quel Américain à acquérir un exemplaire de l'édition Explorer… à condition de débourser 1500 dollars.

Toujours en phase de développement ("beta"), les lunettes Google Glass n'ont pour l'instant aucun calendrier officiel indiquant une quelconque commercialisation à l'étranger.

Sujet du 15 avril – C'est en quelque sorte la répétition générale avant le jour J. Attendue pour cette année, la mise en vente des Google Glass surviendra exceptionnellement le mardi 15 avril. Google prévoit en effet de vendre pendant une journée seulement ses lunettes à réalité augmentée. Ceux désirant obtenir un exemplaire ne devront certainement pas trop traîner, du fait d'un stock forcément limité.

Si toutes les demandes ne seront pas satisfaites, cette opération ponctuelle sera une bonne occasion pour Google d'avoir une idée un peu plus précise du nombre de technophiles prêts à débourser 1500 dollars pour un tel gadget, en attendant sa véritable mise sur le marché. À cette occasion, une page dédiée a été mise en ligne avec un formulaire, qu'il faudra remplir pour avoir une chance d'obtenir une paire.

Bien que Google s'efforce d'étendre l'éligibilité des Google Glass à un maximum de clients potentiels, certaines restrictions demeurent. Outre la barrière tarifaire, seuls les Américains ayant au moins 18 ans et disposant d'une adresse de livraison aux États-Unis auront une réelle chance d'être sélectionné. Les autres peuvent toujours s'enregistrer, mais ils recevront plutôt des lettres d'information.

En prévision d'une diffusion plus large des Google Glass au sein de la population, Google a procédé à divers changements : le look des lunettes a changé pour paraître moins futuriste et un code de bonne conduite a été édicté pour que les porteurs de Google Glass ne heurtent pas la sensibilité d'autrui. L'entreprise américaine a aussi voulu tuer certaines informations qu'elle considère comme des mythes.

La firme de Mountain View prépare également le terrain à d'autres niveaux.

Sur le plan politique, la société américaine essaie de contrer l'émergence de nouvelles propositions de loi qui limiteraient l'usage des Google Glass dans certaines situations (conduite au volant). Sur le plan commercial, elle s'est rapprochée de Ray-Ban et d'Oakley pour améliorer le design de son produit. Enfin, sur le plan de la propriété intellectuelle, la firme souhaite obtenir le contrôle du terme "glass".

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés