Deezer annonce la fin des restrictions pesant sur l'écoute gratuite. Le précédent plafond, à savoir 10 heures de musique par mois, saute et laisse place à une écoute illimitée, mais toujours entrecoupée de publicités. Cette mesure concerne les usagers sur PC et tablette. Concernant les smartphones, l'offre est quelque peu différente.

Retour à la case départ pour Deezer. Après avoir limité en 2011 l'écoute gratuite à 5 heures par mois, après l'avoir étendue l'an dernier à 10 heures, le service d'écoute de musique en streaming est finalement revenu à la formule qui a fait sa notoriété : l'écoute gratuite, sans aucun plafonnement. Désormais, les utilisateurs peuvent enchaîner les titres sans craindre d'épuiser leur quota mensuel.

La levée des restrictions, annoncé jeudi, ne touche pas tous les usagers de Deezer de la même façon. Ceux passant par l'application PC ou tablette pourront effectivement écouter n'importe quel titre, que celui-ci figure dans une de leurs playlists ou non (via le service "radio" de la plateforme ou dans le cadre d'une recherche, par exemple). En revanche, la formule gratuite sur smartphone est bridée.

Sauf à passer à la version payante de la version pour smartphone, ce qui retirera du même coup la publicité, l'application Deezer pour mobile n'autorise pas l'usager de choisir lui-même sa musique. À la place, une nouvelle fonctionnalité baptisée "Flow" doit délivrer de la musique censée plaire à l'utilisateur, puisque celle-ci se base sur sa librairie Deezer et ses écoutes.

Flow proposera ainsi une écoute aléatoire en mêlant des titres qui plaisent à coup sûr à l'usager, puisqu'ils figurent dans sa playlist ou ont été composés par un artiste qu'il apprécie, et des morceaux musicaux du même univers. Flow sera également alimenté par "les meilleures recommandations de nos experts musicaux présents à travers le monde", selon Deezer.

La fin des restrictions principales sur Deezer était inévitable, d'une part parce que les usages évoluent avec la montée en puissance des terminaux mobiles au détriment des ordinateurs classiques, d'autre part parce que la concurrence est vive dans ce secteur. Le grand rival de Deezer, Spotify, a lui aussi fait des annonces du même en ordre fin 2013 et début 2014.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos