Le "père de l'Internet", co-créateur du protocole TCP/IP sans lequel Internet n'existerait pas, s'est dit très "excité" mais aussi inquiet du développement de l'internet des objets, qu'il estime ne pas être assez sécurisé.

En début d'année, une société spécialisée dans la sécurisation des données avait révélé avoir détecté le premier envoi de spams orchestré en piratant un frigo. Les objets du quotidien étant de plus en plus souvent équipés de leurs propres systèmes d'exploitation et connectés à Internet par le biais du Wifi ou du Bluetooth, ils deviennent des cibles de choix pour les hackers. Ce d'autant plus que contrairement aux ordinateurs, smartphones ou tablettes, ils sont rarement mis à jour par leurs propriétaires.

Cette situation inquiète Vint Cerf, le "père de l'internet" qui travaille désormais pour Google en tant qu'Evangéliste Internet. A l'occasion d'un Hangout rapporté par Security Ledger, le co-inventeur du protocole TCP/IP s'est dit "très excité" par le développement de l'internet des objets, citant l'ampoule Philips HUE comme l'une des inventions intéressantes en matière d'objets connectés. Mais il a ajouté que la sécurisation des objets et des données qu'ils traitaient était un sujet préoccupant.

"Vous allez pouvoir gérer toute une gamme d'appareils à la maison, au travail et dans votre voiture. A terme, ça inclura aussi des choses que vous porterez ou qui seront insérées dans votre corps", a-t-il prévenu en faisant référence aux capteurs de la médecine personnalisée, particulièrement sensibles. Or "le logiciel pourrait être pénétré et compromis".

Vinton Cerf demande donc aux entreprises de prendre particulièrement conscience des enjeux de la sécurisation de leurs appareils connectés, et de la sécurisation des données stockées dans les data centers. Il conseille aussi aux écoles et universités de re-penser leurs programmes de formation pour inclure des cours spécifiques sur les stratégiques de sécurisation de l'internet des objets.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés