Lors de la conférence Build, Microsoft a confirmé l'existence de Cortana, l'assistant personnel pour Windows Phone. Bientôt disponible en version beta pour les USA, le programme a fait l'objet d'une démonstration par le géant des logiciels.

Cortana va bientôt pouvoir faire ses premiers pas sur Windows Phone. Lors de la conférence Build, Microsoft a fait une démonstration du futur assistant personnel qui équipera son système d'exploitation mobile. À cette occasion, le groupe américain en a profité pour annoncer la disponibilité prochaine du programme aux États-Unis. Concernant la France, il faudra attendre 2015 ou 2016.

Baptisé en l'honneur de l'intelligence artificielle qui accompagne le héros de Halo, une célèbre série de jeux vidéo sur Xbox, l'assistant personnel Cortana est actuellement en version beta. Toutefois, le géant des logiciels a voulu montrer l'avancement de son projet en lui posant quelques questions sur scène. En définitive, Cortana est à Windows Phone ce que Siri et Google Now sont respectivement à iOS et Android.

En plus de répondre aux diverses questions de l'usager, Cortana s'efforce d'anticiper ses besoins. Dans le cas d'un déplacement en avion, que le logiciel aura préalablement détecté ans votre courrier, il vous proposera par exemple des suggestions qu'il ira chercher sur Internet (car Cortana, comme les autres assistants, s'appuie sur le net pour être efficace).

Il pourra ainsi vous signaler si le vol est toujours à l'heure ou s'il a du retard, il pourra estimer le temps de trajet entre l'aéroport et votre emplacement actuel (si la géolocalisation est activée), il vous proposera d'afficher une carte locale de l'aéroport ou encore des informations liées à votre embarquement. En fonction du sujet et des autorisations accordées au programme, l'assistance fournie par Cortana variera.

En plus d'aller sur Internet pour trouver les réponses aux questions de son propriétaire, Cortana peut puiser dans les contenus stockés dans le mobile (calendrier, agenda, liste de contacts…) et dans les applications tierces via une interface de programmation applicative (API). Si celle-ci est adoptée par le développeur de ladite application, Cortana pourra interagir avec elle.

Il sera par exemple possible de demander à Cortana de prendre des nouvelles d'un contact, via l'application Facebook. Ou de chercher et consulter du contenu audiovisuel via l'application Hulu. Skype, qui a été acheté par Microsoft en 2011, pourra aussi s'interfacer avec Cortana pour joindre des contacts, sans avoir à lancer manuellement le logiciel de voix sur IP.

Microsoft souhaite aussi que Cortana soit au plus près de l'usager, via "l'agenda de Cortana" (notebook). Composé de plusieurs sections (centres d'intérêt, rappels, heures creuses, cercle intime, lieux, recherches musicales, réglages), il permet de définir le périmètre d'action de Cortana et de le personnaliser en fonction des besoins et des souhaits du propriétaire.

Une démonstration de Cortana, à partir de 1 minute 45 :

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos