Google débute en Europe la commercialisation du thermostat Nest, avec un premier lancement en Grande-Bretagne.

Trois mois après avoir acheté Nest Labs pour plus de 3 milliards de dollars, Google commence à organiser le lancement commercial de son thermostat connecté dans d'autres pays que les Etats-Unis et le Canada, où le Nest était pour le moment distribué en exclusivité.

Le gadget est désormais disponible en Grande-Bretagne, pour un prix de 179 livres sterling (environ 215 euros), ou 249 livres (300 euros) pour le forfait comprenant son installation par un professionnel. 

Premier pas de Google dans le domaine de plus en plus concurrentiel de la domotique grand public, le thermostat Nest permet de gérer la température de la maison de façon intuitive et intelligente. Le système apprend à connaître les températures voulues par les habitants à certaines plages horaires, et détecte quand il n'y a plus personne dans la maison, pour couper automatiquement le chauffage. Il est aussi possible de s'y connecter à distance pour rallumer les radiateurs (en fait le chauffage central) avant de rentrer chez soi, ou pour avoir accès à des données statistiques sur la consommation d'énergie.

Selon The Verge, Nest Labs a dû ajouter un composant de communication avec le chauffe-eau ("Heat Link") à la version britannique, qui n'était pas nécessaire avec la version américaine qui se base sur d'autres standards. 

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos