On est pas très sûr de voir l'intérêt, mais cela en amusera certainement quelques uns. Assez, en tout cas, pour que Foodini ait déjà réuni en quelques jours près de 50 000 dollars de financement sur Kickstarter, pour un objectif total de 100 000 dollars. L'idée conçue par la société Natural Machines est d'utiliser les mêmes bases technologiques que les imprimantes 3D pour imprimer non pas du plastique, mais de la nourriture (comme le fait l'imprimante de chocolats Choc Edge).

L'utilisateur doit remplir des "capsules" d'ingrédients frais, choisir un motif à imprimer à partir d'un logiciel, et l'imprimante Foodini se charge de réaliser la présentation esthétique du repas en imprimant sur le plat ou l'assiette la décoration à manger. Il est aussi possible d'imprimer des pâtes pour réaliser des motifs à passer au four, en utilisant l'imprimante plutôt que des moules.

Comptez tout de même 1300 dollars pour le prix public estimé par Natural Machines, qui pense sortir ses premiers modèles début 2015.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés