Apple a levé la censure du roman La Femme de Bénédicte Martin qui avait été interdit d'App Store à cause de sa couverture, jugée "inappropriée".

Machine arrière toute. Deux semaines après l'éclosion de la polémique concernant la censure sur l'App Store d'un roman à cause d'une couverture érotique, Apple est finalement revenu sur sa décision ce jeudi. Le groupe américain autorise désormais la commercialisation la version électronique du roman La Femme écrit par Bénédicte Martin (Éditions des Équateurs).

Le 14 mars, l'éditeur expliquait qu'Apple avait rejeté l'ouvrage au motif "que la couverture du livre de Bénédicte Martin représentant une femme aux seins nus prolongeant une lame de poignard est ‘‘inappropriée'". Celle-ci représente une femme stylisée en noir et blanc, seins nus et dont le corps se prolonge en une lame de poignard à partir des hanches.

À l'époque, les Éditions des Équateurs avaient demandé à Aurélie Filippetti, la ministre de la culture, et à la Commission européenne d'intervenir auprès d'Apple pour protéger la liberté artistique et la liberté d'expression. À la veille du Salon du livre, l'éditeur avait par ailleurs reçu le soutien (tardif) d'Antoine Gallimard, le PDG du groupe Madrigall, qui rassemble les éditions Gallimard et Flammarion.

Du fait de son importance dans le secteur de la littérature sur Internet, Apple est observé avec beaucoup d'attention car ses orientations peuvent avoir un impact significatif sur le marché, d'autant que 'entreprise a fait le choix d'une politique anti-sexe et de moralité publique. Cette situation intéresse tout particulièrement le conseil national du numérique, qui se penche sur la neutralité des plateformes.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés