Facebook s'intéresse de près à l'intelligence artificielle. Alors que le réseau social a engagé un expert, son fondateur, Mark Zuckerberg, a participé à une levée de fonds pour soutenir les activités de Vicarious, une startup spécialisée dans ce domaine.

Si Facebook est aujourd'hui au cœur de l'actualité suite à l'acquisition d'Oculus VR, une société américaine spécialisée dans la conception de périphériques de réalité virtuelle, pour 2 milliards de dollars, le réseau social a aussi d'autres projets dans les cartons. Le site communautaire s'intéresse ainsi à la reconnaissance faciale, aux drones, aux technologies vocales ou encore à l'intelligence artificielle.

Ce dernier domaine semble attirer tout particulièrement Facebook. Outre le fait que la plateforme a annoncé l'embauche de l'expert français Yann LeCun pour diriger son nouveau laboratoire de recherche en intelligence artificielle, qui exploitera les milliards de données offertes par les utilisateurs du réseau social pour apprendre des informations et les exploiter, Mark Zuckerberg a investi dans ce secteur.

Le Wall Street Journal rapporte que le fondateur du réseau social a participé, aux côtés de l'acteur Ashton Kutcher (qui a notamment incarné Steve Jobs au cinéma) et de l'entrepreneur Elon Musk (à l'origine de Paypal, SpaceX et Tesla Motors), à une levée de fonds qui a permis à la startup américaine Vicarious de récolter un total de 40 millions de dollars (environ 29 millions d'euros).

Le champ de recherche de cette dernière est l'intelligence artificielle. Sur le site, il est expliqué que Vicarious "développe des logiciels d'apprentissage automatique basé sur les principes de calcul du cerveau humain. Notre première technologie est un système de perception visuelle qui interprète le contenu de photos et de vidéos d'une manière similaire à l'homme".

Outre les trois personnalités citées ci-dessus, Vicarious est aussi soutenu par Dustin Moskovitz (l'un des fondateurs de Facebook) et Pether Thiel (cofondateur de PayPal).

D'autres géants du net et de l'informatique s'intéressent de très près à l'intelligence artificielle. En début d'année, Google a annoncé l'acquisition de DeepMind, une société experte dans l'intelligence artificielle. De son côté, IBM améliore l'ordinateur Watson, qui s'est distingué à plusieurs reprises. Microsoft pour sa part travaille dans le "Deep Learning" appliqué à la reconnaissance vocale

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés