Alors que des géants de l'électronique grand public comme Samsung, LG ou Motorola ont manifesté leur intérêt pour Android Wear, un projet de système d'exploitation pour les accessoires connectés, Sony se montre plus circonspect. Le groupe préfère s'en tenir pour l'instant à ses acquis.

Sony, qui a des projets dans les accessoires connectés (montres, bracelets, lunettes…), va-t-il rejoindre la dernière initiative de Google dans ce domaine ? Rien n'est moins sûr ! Alors que la firme de Mountain View pavanait la semaine dernière en énumérant ses partenaires pour le projet Android Wear, la firme japonaise a tenu de son côté à prendre ses distances.

À CNET, qui l'interrogeait là-dessus, Ravi Nookala, le président de la division américaine de Sony Mobile, a fait savoir que son groupe va plutôt se concentrer sur la version actuelle d'Android. Pas question donc, pour le moment, de basculer sur Android Wear, qui doit être selon Google la plateforme la plus adaptée au fonctionnement des accessoires connectés.

Évoquant les efforts de Sony sur Android, Ravi Nookala a expliqué avoir "déjà investi du temps et des moyens pour cette plateforme et nous continuerons dans cette direction". L'entreprise nipponne a en effet commercialisé plusieurs smartphones et tablettes sous Android. Elle a aussi lancé une montre high tech (Sony Smartwatch) en 2012, qui fait aussi appel à Android.

Si Sony préfère camper sur ses positions, d'autres constructeurs ont choisi de soutenir Android Wear. C'est le cas des fabricants Asus, HTC, LG, Motorola et Samsung, ainsi que des groupes Broadcom, Imagination, Intel, Mediatek et Qualcomm.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés