Est-ce qu'il faudra revenir à la correspondance manuscrite pour échapper à la surveillance des télécommunications ? Alors que les révélations sur les activités de la NSA se succèdent depuis l'été 2013, un entretien accordé par Jimmy Carter à NBC nous apprend que l'ancien président américain envoie des lettres manuscrites aux dirigeants américains et étrangers afin d'éviter l'espionnage.

Le trente-neuvième président des États-Unis et ancien leader du parti démocrate a expliqué que sa décision d'écrire une partie de son courrier à la main n'est pas liée aux révélations obtenues via le lanceur d'alerte Edward Snowden, mais qu'elle remonte en fait à deux ou trois ans. Il a également ajouté que les activités des agences de renseignement vont beaucoup trop loin.

Ironie du sort, c'est le nom de Jimmy Carter qui a été choisi pour baptiser le sous-marin nucléaire d'attaque SSN-23 de la class Seawolf, en service depuis 2005. Or d'après plusieurs articles parus dans la presse ces dernières années, le sous-marin a été modifié afin d'être justement en mesure de se connecter aux câbles traversant les océans afin d'opérer des écoutes.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos