Sony a présenté aux États-Unis un casque dédié à la réalité virtuelle. Baptisé Morpheus et encore à l'état de prototype, il ambitionne d'offrir une immersion encore plus poussée dans les jeux vidéo. Aucune date de sortie ni aucun prix n'ont été annoncés.

Sony accroît ses efforts dans la réalité virtuelle. Lors de la Game Developers Conference qui a lieu actuellement à San Francisco, le fabricant japonais a fait sensation en présentant (.pdf) un casque qu'il destine à la PlayStation 4. Le chemin vers la commercialisation de ce nouveau périphérique risque toutefois d'être long, dans la mesure où il s'agit d'un prototype qui n'a ni date de sortie ni prix de vente.

Malgré un calendrier encore très obscur, Sony a livré quelques caractéristiques techniques sur ce casque. Baptisé Morpheus, l'appareil comprend un écran LCD d'une diagonale de 5 pouces et d'une définition de 1920 par 1080 pixels. Le champ de vision atteint 90 degrés et la machine est complétée de deux capteurs : un accéléromètre et un gyroscope.

D'après le constructeur nippon, le casque Morpheus sera en mesure de cohabiter avec ses autres gadgets. La caméra de la PS4 sera capable de suivre les mouvements de la tête tandis que le PlayStation Move se concentrera sur les gestes du joueur, si les jeux supportent ce périphérique. La somme de ces appareils doit conduire à une expérience de grande qualité, d'après Sony.

Concernant le son, Morpheus fait appel à une technologie immersive de sorte que les bruits paraissent venir de tous les côtés : à gauche, à droite, devant, derrière, en haut et en bas. L'appareil est actuellement doté d'une connectique composée du HDMI et de l'USB. Dans la mesure où il s'agit d'un prototype, on peut imaginer que Sony travaille à une version sans fil afin que le joueur ne soit pas entravé par le câble du casque.

Destiné avant tout au jeu vidéo, le casque Morpheus pourrait servir à beaucoup d'autres choses. Du côté des divertissements, on peut imaginer qu'il puisse servir à regarder un film ou une série télévisée. Il pourrait également être utilisé pour explorer des lieux, via des services comme Google Street View ou, pourquoi pas, Mars, via les clichés pris par les rovers de la NASA.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés