C'est un symbole politique important, et un symbole de l'entrée en grâce du jeu vidéo dans la culture française. Jeudi soir, David Cage a reçu la première Légion d'honneur accordée par le Gouvernement à un créateur de jeux vidéo. Le directeur des studios Quantic Dream, installés près de Paris, a ainsi été décoré par Fleur Pellerin, la ministre déléguée chargée des PME, de l'innovation et de l'Economie numérique.

Fondés en 1997, les studios Quantic Dream de David Cage sont à l'origine de jeux qui ont déjà marqué l'histoire du jeu vidéo par leur univers très scénarisé, laissant une forte place à l'émotion du joueur, comme The Nomad Soul, Farenheit, Heavy Rain, ou Beyond : Two Souls. Une spécificité qui lui est parfois reprochée, certains estimant que les jeux produits par David Cage se rapprochent davantage du film interactif que du jeu vidéo.

"Je ne suis pas en quête de reconnaissance personnelle, de médaille ou autre. Je pense que c’est important pour le jeu vidéo qui a été un média souvent mal compris, avec beaucoup de malentendus. C’est bien aujourd’hui de pouvoir dire que l’on peut recevoir la Légion d’Honneur en étant créateur de jeux vidéo. C’est surtout ça le message", explique David Cage.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos