.

Le groupe Altice a salué avec une évidente satisfaction l'annonce par Vivendi qu'il choisissait Numericable pour racheter SFR plutôt que Bouygues Telecom. Le propriétaire du câblo-opérateur français a "salué" la décision prise par le Conseil de surveillance de Vivendi, qui a décidé d'ouvrir une fenêtre de trois semaines de négociations exclusives avec Numericable, pour finaliser l'accord.

"Nous sommes très heureux et très fiers que notre offre ait été retenue sur les critères objectifs et précis définis par Vivendi, dans l’intérêt des salariés et des actionnaires", s'est réjoui Patrick Drahi, le PDG du groupe Altice, qui avait été attaqué ce matin par Arnaud Montebourg pour son évasion fiscale. "Ensemble, nous créerons un champion national et européen du Très Haut Débit fixe et mobile. L’avenir commence aujourd’hui", a-t-il poursuivi.

Dans son communiqué, Altice assure par ailleurs que son projet de rachat de SFR se fera "en respectant à la lettre chacun des engagements pris par Altice auprès du Gouvernement", c'est-à-dire en particulier en respectant l'absence de destructions d'emplois. Elles étaient de toute façon moins menaçantes avec Numericable, qui n'a pas d'activités mobiles, qu'avec Bouygues Telecom dont les salariés étaient bien plus nombreux à faire doublon avec ceux de SFR.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés