Les projets d'acquisition de SFR déposés par Numericable et Bouygues vont-ils conduire les deux groupes à la surenchère ? En tout cas, après l'ultimatum du premier, voilà que le second est en passe de signer un chèque plus gros encore pour l'opérateur au carré rouge.

Bouygues Telecom n'entend visiblement pas se laisser distancer par Numericable, qui a fixé un ultimatum en début de semaine à Vivendi dans le dossier SFR. Alors que les deux entreprises se disputent la filiale de la multinationale française, des sources proches de l'opérateur ont signifié au Monde et à Reuters que l'offre initiale sera relevée de 900 millions d'euros !

La semaine dernière, Bouygues a proposé de verser 10,5 milliards d'euros à Vivendi pour acquérir SFR et de lui laisser 46 % des parts de la coentreprise qui verrait le jour entre la filiale du groupe dirigé par Martin Bouygues et l'opérateur au carré rouge. Une augmentation de capital serait ensuite effectuée une fois la société mise sur pied et lancée en bourse, pour valoriser la nouvelle entité à 14,5 milliards d'euros.

À en croire les sources du Monde et de Reuters, la partie numéraire passerait à 11,4 milliards d'euros. Cette réévaluation de l'offre aurait été validée mercredi soir par le conseil d'administration de l'entreprise. Le dénouement de cette affaire devrait quoiqu'il en soit survenir très rapidement, puisque Numericable affirme que son offre de rachat n'est valide que jusqu'au vendredi 14 mars.

À titre de comparaison, Numericable propose de verser 10,9 milliards d'euros à Vivendi pour croquer SFR et de céder 32 % des parts de la coentreprise qui naîtrait du rapprochement entre les deux sociétés. Si Numericable n'a officiellement pas l'intention de relever son offre, il est question d'une opération qui valoriserait SFR à 15 milliards d'euros.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés