Microsoft a rejoint le Wireless Power Consortium, qui promeut la technologie de recharge sans fil Qi. Une participation inévitable, dans la mesure où sa récente prise de guerre, à savoir la division mobile de Nokia, s'était fortement engagée sur ce terrain.

Élaborée par le Wireless Power Consortium, la technologie Qi est un standard de transmission d'énergie sans fil. Soutenue aujourd'hui par plus de 200 sociétés, cette nouvelle norme permet par exemple à un utilisateur de recharger la batterie de son terminal sans avoir besoin de le brancher à une prise électrique. Il suffit de poser l'appareil sur le support prévu à cet effet et la recharge s'opérera par induction magnétique.

De nombreux géants de la téléphonie mobile sont membres du Wireless Power Consortium, comme LG Electronics (qui a inclus la technologie Qi dans le Nexus 4), Asus (Nexus 7) et ZTE (Iconic Phablet), mais on peut aussi mentionner Samsung, Sony, Huawei et HTC. On retrouve également l'européen Nokia, qui a pris en compte le rechargement sans fil dans plusieurs terminaux de la gamme Lumia.

La technologie Qi n'est pas le seul mode de distribution d'énergie en lice. Il en existe d'autres, comme celui proposé par le Power Matters Alliance ou encore celui mis en avant par l'Alliance for Wireless Power (ces deux entités ont cependant décidé de se rapprocher). Et du fait de cette relative fragmentation des normes, il est courant de voir certaines sociétés participer à ces diverses organisations.

C'est le cas de Microsoft. Déjà membre du Power Matters Alliance, le géant de Redmond vient de rejoindre le conseil d'administration du Wireless Power Consortium. Ce n'est guère surprenant : en annonçant le rachat de la division mobile de Nokia, l'entreprise américaine va aussi récupérer ses orientations technologiques. Or, la firme européenne a mis en vente plusieurs mobiles embarquant la technologie Qi.

Dans la gamme Lumia, on retrouve par exemple les modèles 720, 820, 920, 925, 1020 et 1520. Nokia propose d'ailleurs plusieurs supports en fonction des appareils, comme celui-ci pour le 820 ou celui-là pour une bonne partie des autres). Dans la mesure où Microsoft va poursuivre la commercialisation de ces produits et en lancer d'autres, sa présence au consortium était inévitable.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés