Facebook serait en discussion pour acquérir le fabricant de drones Titan Aerospace, spécialisé dans les drones stationnaires capables de rester plusieurs années en vol à des dizaines de kilomètres au dessus du sol, avec des panneaux solaires.

Selon des informations publiées par Techcrunch, Facebook serait actuellement en discussion avec la société Titan Aerospace, pour acquérir le fabricant spécialisé dans les drones stationnaires alimentés par panneaux solaires. L'opération coûterait seulement 60 millions de dollars, soit une goutte d'eau en comparaison des 19 milliards de dollars investis dans WhatsApp.

L'objectif de Facebook serait d'utiliser le savoir-faire de Titan Aerospace, dont les drones peuvent voler jusqu'à cinq années sans nécessité de recharge, pour fournir l'accès à internet sans fil aux quelques 5 milliards d'êtres humains dépourvus de connexions, dans le cadre de l'initiative Internet.org fortement soutenue par Mark Zuckerberg.

Titan Aerospace pourrait ainsi construire 11 000 drones de type Solara 60, qui seraient déployés en Afrique pour servir de relais de communications.

Google aussi, a son propre projet de connexion pour les pays en développement, à base de ballons dirigeables. C'est le Project Loon, très vivement critiqué par Bill Gates l'été dernier. "Lorsque vous mourez de la malaria, j'imagine que vous pouvez lever les yeux et voir le ballon-sonde mais je ne suis pas sûr que cela vous sera d'une grande aide", avait tancé le fondateur de Microsoft, qui lui-même s'investit plutôt dans les toilettes.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos