MySpace, le réseau social préféré des amateurs de musique dans le monde, s'installe en Europe. Le site cible 11 pays dont la France et l'Allemagne.

85 millions de membres, 48 millions de visiteurs mensuels et 27 milliards de pages vues. Créé il y a seulement trois ans et racheté l’an dernier par News Corp (l’empire de Rupert Murdoch) pour 580 millions de dollars, MySpace est devenu un géant de l’internet mondial. En terme de pages vues, il est déjà le second derrière Yahoo. Le site a gagné une telle aura qu’il peut même se permettre de mettre aux enchères la place de moteur de recherche officiel de MySpace, entre les trois concurrents Yahoo, Google et MSN. Ils devront offrir un service performant, mais surtout des liens sponsorisés prolifiques.

Mais pour l’heure, MySpace pense à son expansion. Chris DeWolfe, directeur de MySpace, a indiqué au Financial Times qu’il ouvrait des bureaux à Londres. C’est David Fischer, un transfuge du monde de la musique en ligne (PressPlay, AOL…) qui devrait en prendre la tête. 11 pays sont visés par MySpace, dont la France et l’Allemagne. Les premières versions localisées du réseau social devraient débarquer dès cet été, et MySpace pense déjà à son expansion en Chine et en Inde.

Pour s’imposer en Europe, MySpace compte nouer des partenariats avec les industries culturelles traditionnelles (télévision et musique), et les opérateurs de téléphonie mobile. Ses revenus, essentiellement publicitaires, pourraient également se développer par la vente de contenus à la demande. La version américaine concurrence ainsi iTunes en vendant les épisodes de la série 24.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés