Avec ses logos personnalisés, Google cherche de plus en plus à parler à l'identité nationale des internautes et de ses clients régionaux.

Google, qui est la deuxième multinationale la plus importante du monde en terme de valorisation boursière, est aussi une entreprise qui sait s'ancrer dans les traditions nationales. Le journal suisse Le Matin a eu l'idée originale de réaliser une étude complète des quelques 1895 logos personnalisés (ou Doodles) créés par Google sous forme d'illustrations qui sont devenues de véritables créations artistiques attendues par les internautes du monde entier.

Il en ressort notamment que 43 % des Doodles sont réalisés à l'occasion des fêtes nationales telles que la célébration du 14 juillet en France, ou des jours fériés souvent liés à l'histoire patriotique du pays. Ils sont largement majoritaires face aux autres thèmes, beaucoup plus dispersés.

"Si le nombre de logos «globaux», affichés dans tous les pays à la fois, reste relativement stable au fil des années, les Doodle «locaux», réservés à un seul pays, explose depuis 2007", remarque Le Matin. Le quotidien suisse y voit le signe d'une stratégie marketing qui vise à attirer les annonceurs en rassurant sur le ciblage régional des publicités qu'ils sont susceptibles de diffuser sur les services de Google.

Le virage a eu lieu très nettement à partir de 2005, où le nombre de doodles destinés à un pays (ci-dessous en rouge) a dépassé le nombre des doodles destinés au monde entier (en bleu).

Ne reste plus qu'à payer une juste part d'impôts dans les pays concernés pour devenir un véritable patriote, et cesser de ne faire que prétendre l'être.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés