L'éditeur du jeu Candy Crush Saga a transmis un document au bureau chargé des marques aux USA pour lui signifier qu'il renonçait à sa propriété sur la marque "Candy". Les ambitions boursières de l'entreprise ne sont certainement pas étrangères à ce choix.

King s'est-il inquiété de la mauvaise publicité que son obstination à vouloir contrôler la marque "Candy" allait avoir sur sa future entrée en bourse ? En tout cas, l'éditeur du célèbre jeu Candy Crush Saga a renoncé à en conserver la propriété. En effet, la société britannique a rempli un document de l'USPTO (Request for Express Abandonment) visant à abandonner la marque "Candy", comme l'a remarqué Kotaku.

Interrogé par Polygon, un porte-parole de King a confirmé l'existence d'une procédure d'abandon de marque. L'entreprise "a retiré sa demande de marque pour 'Candy' aux États-Unis, qui avait été déposée en février 2013", a-t-il expliqué. Pour autant, elle ne renonce pas à ses autres marques aux USA : sont conservés l'expression "Candy Crusher" ainsi que le logo du jeu.

La décision de King est très probablement liée à son intention d'entrer en bourse. Alors que des documents financiers ont été transmis au Securities and Exchange Commission (SEC), l'éditeur de Candy Crush Saga ne peut que souhaiter que l'introduction se passe bien. Une polémique sur sa propriété intellectuelle ou l'existence d'une quelconque action en justice serait en effet du plus mauvais effet

Cela étant dit, le document adressé au bureau américain des brevets et des marques de commerce ne concerne que les États-Unis. Cela ne change en aucune façon ses droits dans d'autres régions du monde, notamment en Europe. "Cela n'affecte pas notre marque 'Candy' en Europe et nous continuerons de prendre toutes les mesures appropriées afin de protéger notre propriété intellectuelle".

Les concurrents sont prévenus.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés