Nokia a créé la surprise au Mobile World Congress en présentant trois terminaux compatibles avec les applications Android. Deux d'entre eux seront distribués en France au prix de 119 et 149 euros.

Ce n'est pas un mais trois smartphones sous Android avait dans les cartons. À l'occasion du Mobile World Congress qui a ouvert ses portes lundi à Barcelone, le constructeur européen a présenté trois terminaux (baptisés Nokia X, Nokia X+ et Nokia XL) dont la particularité est de fonctionner sous le système d'exploitation mobile de Google au lieu de faire appel à la plateforme de Microsoft.

Soucieux de conserver un environnement proche de Windows Phone, les trois mobiles de Nokia embarquent une surcouche logicielle imitant le système d'exploitation mobile de la firme de Redmond, qui a acheté la division mobile de Nokia l'an dernier. Ainsi, Nokia permet à ses clients d'accéder à l'écosystème Android tout en maintenant ses clients dans un environnement graphique connu.

Est-ce à dire que Nokia va se détourner de Windows Phone ? Non. Sur Twitter, le compte officiel de l'entreprise finlandaise a assuré que Windows Phone restera au cœur de la stratégie du groupe dans l'Hexagone ainsi que dans de nombreux autres pays, à n'en pas douter. D'ailleurs, les services qui sont mis en avant ne sont pas ceux de Google, mais bien les solutions de Microsoft.

En fait, Nokia ne tarit pas d'éloges sur sa nouvelle orientation. "Un smartphone avec les services Microsoft, compatible avec les applications Android et la qualité Nokia ?" C'est tout simplement "le seul smartphone qui réunit le meilleur de tous les mondes", clame le constructeur finlandais dans une série de messages publiés sur Twitter.

Côté technique, les trois téléphones partagent le même processeur, à savoir la puce double-cœur 8225 Qualcomm Snapdragon cadencée à 1 GHz, et la même compatibilité au réseau avec l'ESGM (850 / 900 / 1800 / 1900) et le WCDMA (900 / 2100). Chacun est doté d'un espace de stockage de 32 Go, avec la possibilité de l'étendre par l'emploi d'une carte microSD.

En revanche, si le Nokia X et le Nokia X+ partagent le même écran 4 pouces (IPS LCD 800 par 480 pixels), le Nokia XL profite d'une diagonale de 5 pouces. Côté mémoire vive, le Nokia X plafonne à 512 Mo tandis que les deux autres sont à 768 Mo. Un objectif photographique de 3 mégapixels est présent dans le X et le X+, mais c'est un objectif photo de 5 mégapixels qui se trouve dans le XL (avec autofocus et flash).

Le détail des caractéristiques techniques peut être consulté ici.

Selon Nokia, les clients qui achèteront un mobile de cette gamme auront accès "à moindre coût" aux services de Microsoft, comme le stockage à distance OneDrive. Sur certains marchés, les usagers "bénéficieront d’un abonnement mondial illimité sur Skype pendant un mois", permettant de "passer des appels internationaux vers des lignes fixes dans plus de 60 pays et vers des téléphones mobiles dans 8 pays". La France n'est pas concernée par cette seconde offre.

Dans l'Hexagone, seuls le Nokia X et le Nokia XL seront distribués. Le premier est attendu au prix de 119 euros tandis que le second devrait être à peine plus cher (149 euros), en comptant la TVA et la rémunération pour copie privée. Orange a d'ores et déjà annoncé qu'il proposera le Nokia X en Europe et dans d'autres régions du monde où l'opérateur est implanté.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos