Sony lance la PlayStation 4 au Japon, trois mois après avoir servi l'Amérique du Nord et l'Europe. Jusqu'à présent, le pays du soleil levant était systématiquement livré en premier.

Il fut un temps où le Japon était un marché prioritaire pour Sony. Un temps où chaque nouvelle PlayStation était d'abord lancée au pays du soleil levant, avant de conquérir le reste du monde. Cette époque est aujourd'hui révolue. La firme nippone a complétement revu ses plans avec sa dernière console en privilégiant d'abord les marchés occidentaux, Amérique du Nord et Europe en tête.

Contrairement à ses trois aînées, la PlayStation 4 a d'abord été lancée aux États-Unis et au Canada (15 novembre 2013), avant d'arriver en Europe et en Australie (29 novembre). Ce n'est que trois mois plus tard, le 22 février 2014, que la PS4 peut enfin faire ses premiers pas au Japon. Est-ce surprenant ? Pas tant que ça, lorsque l'on s'attarde sur la réalité du marché vidéoludique.

D'abord, la taille de chaque marché.

Le Japon a une population de 127 millions d'habitants, là où l'Union européenne est composée de plus de 500 millions de personnes et l'Amérique du Nord de 455 millions d'individus. Si ce type de comparaison a ses limites, le ratio entre le nombre de joueurs et le nombre total des habitants variant d'un cas à l'autre, il y a de fait un nombre potentiel d'acquéreurs beaucoup plus important en Occident.

Ensuite, la compétition avec Microsoft.

Le marché japonais est traditionnellement acquis à la cause de Sony. Les précédentes consoles se sont toujours mieux vendues que celles de Microsoft, qui ont fait de la figuration. Il n'y a donc pas d'urgence à se lancer au Japon, dans la mesure où Microsoft ne devrait pas y faire des miracles. En revanche, la compétition est beaucoup plus serrée en Occident, obligeant Sony à y concentrer ses forces.

Cette différence de traitement s'est d'ailleurs vue dans la communication. Si Sony a fait un effort pour soigner son entrée de chaque côté de l'Atlantique, le marketing au Japon a été beaucoup plus mesuré. Des applaudissements et des sifflements enregistrés étaient d'ailleurs diffusés pendant la soirée de lancement. Et sur Twitter, des premiers clichés montrent en engouement modéré des Japonais.

Reste à savoir quelle sera la carrière de la PlayStation 4 dans le pays du soleil levant. Jusqu'à présent la PlayStation 4 s'est écoulée à plus de 5,3 millions d'exemplaires dans le monde, dépassant pour l'occasion son objectif initial. Et cela, sans que les clients japonais aient été nécessaires.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés