La compétition dans le très haut débit mobile se poursuit. Alors que les opérateurs de téléphonie sont déjà occupés à déployer la 4G en France (notamment dans les territoires d'outre-mer), voilà qu'un d'entre eux, Bouygues Télécom, cherche à être le premier à proposer des offres commerciales basées sur un réseau LTE Advanced. Le déploiement débutera à Bordeaux et Lyon en juin.

 La 4G LTE Advanced fait l'objet d'une grande attention de la part des opérateurs. Outre Bouygues Télécom, Orange et SFR ont engagé ou sont en train de lancer des expérimentations pour améliorer significativement les débits. Bouygues dit avoir atteint 182 Mbps lors de ses tests, tandis qu'Orange vise 300 Mbps. En pratique, les débits devraient être moins élevés que ces pics obtenus dans des conditions particulières.

Concrètement, il s'agit d'agréger deux bandes de fréquences parmi les fréquences  600, 1800 et 800 MHz."Le débit maximal théorique en LTE Advanced est dépendant de la largeur des bandes de fréquences agrégées : plus la largeur de la bande est grande, plus le débit est important", précise l'opérateur. Il faut toutefois utiliser un smartphone équipé d'une puce capable de faire cette agrégation.

Bouygues commercialisera des terminaux de ce genre au cours du second semestre.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés