OpenKnit est un métier à tisser open-source, qui permet d'imprimer des vêtements à la demander, et de partager ses créations grâce à un format standard.

Dans l'histoire des inventions, le métier à tisser tient une place particulière tant il traverse les époques et les civilisations, et témoigne des progrès technologiques réalisés par l'homme au fil de l'Histoire. Les premiers outils destinés à croiser des fils de laine pour confectionner des tissus sont apparus dès le néolithique, et ils n'ont cessé depuis de se perfectionner en profitant ou en impulsant des sauts technologiques, de plus en plus rapprochés.

Les grandes innovations sont ainsi apparues vers 3000 avant J.-C (fils de chaîne tendus), 1400 avant J.-C (métier vertical), 1000 avant J.-C (métier horizontal), au moyen âge (métiers à pédales), puis de nombreuses fois à partir du 18ème siècle, avec l'invention de la navette volante puis l'apparition des machines à vapeur qui ont permis de mécaniser le tissage. Si l'histoire complète vous intéresse, cette vidéo en explique les détails :

Il n'y avait donc aucune raison que le métier à tisser ne soit pas aussi concerné par la révolution du numérique, de l'économie du partage et du DIY

Inspiré par le succès des imprimantes 3D basées sur le modèle open-source RepRap, le projet Openknit vise à créer un métier à tisser mécanisé libre et ouvert, reproductible par quiconque souhaite construire sa propre machine à partir des plans.

L'OpenKnit permet de tisser un vêtement à la demande à partir des instructions envoyées sur un contrôleur Arduino, lesquelles peuvent être distribuées sous la forme d'un fichier standard, à la manière des fichiers STL utilisés pour l'impression 3D. Il sera ainsi possible de créer ses modèles de vêtements, de les partager, ou de télécharger et personnaliser des vêtements créés par d'autres.

Ces vêtements seront à imprimer avec sa propre machine à tisser OpenKnit, ou avec des machines dérivées du projet initial, grâce aux plans et au logiciel Knitic distribués librement sur Github. L'histoire de la RepRap a montré que des progrès fabuleux ont été réalisés en quelques années seulement, pour obtenir des résolutions d'impression de plus en plus fines, et simplifier leur utilisation. L'OpenKnit pourrait bénéficier du même sort.

Cependant en pratique, la taille imposante de la machine devrait la réserver aux professionnels qui souhaitent proposer une offre originale à leurs clients, ou aux Fab Labs.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos